JUSTINE FRANÇOIS

a réalisé des études en anthropologie à l’ULB, puis une spécialisation en anthropologie visuelle et cinéma documentaire au SIC (Sound Image Culture). Entre 2012 et 2015 elle a travaillé à Kinshasa dans la réalisation de son premier film « N’doki , Moineaux des rues ».
La danse occupe une place significative dans son travail artistique.
Ces deux dernières années, elle s’engage dans différentes créations au croisement entre danse et anthropologie. Coupé Décalé s’inscrit dans ce projet de mettre en dialogue les mondes de l’art avec ceux de la recherche en sciences humaines.

MAÏTÉ JEANNOLIN

est une danseuse et performeuse française basée à Bruxelles. Après avoir étudié notamment à P.A.R.T.S, elle travaille avec différents chorégraphes, artistes visuels et vidéastes (Benjamin Vandewalle, Philippe Saire, Radouan Mriziga, Fabrice Samyn…). Elle cultive un intérêt particulier pour la recherche et la création collective dans un rapport pluridisciplinaire, résultant par différentes pièces collaboratives et Coupé Décalé, un collectif de curation mêlant le cinéma, la danse et l’anthropologie depuis le printemps 2015. Elle collabore également avec Charlotte Marchal, avec qui elle développe un travail vidéo sur le paysage.

CHARLOTTE MARCHAL

est cheffe opératrice et vidéaste.
Diplômée de l’INSAS – Institut Supérieur des Arts du Spectacle – en section image- elle s’occupe de la direction de la photographie sur des projets de courts et longs métrage de fiction. Elle occupe également la place d’assistante opératrice aux côtés de différents directeurs de la photo. Depuis 2017 elle a intégré l’équipe vidéo de Cold Blood – spectacle de nanodanse imaginé par Michèle Anne De Mey, Jaco Van Dormael et le collectif Kiss and cry. Son travail s’inscrit aussi dans le domaine de l’art contemporain via la collaboration avec différents artistes dont Lola Gonzalez et Maïté Jeannolin.